samedi 27 janvier 2018

87 - Haute-Vienne romane



Si les sites prestigieux de Limoges ne sont guère plus visibles aujourd'hui (abbaye Saint-Martial, cathédrale Saint-Etienne), le Dorat, Saint-Junien, Solignac et Saint-Léonard de Noblat, par leur ampleur et leur originalité comptent assurément parmi les plus beaux sites du Limousin. Ces quatre sites d'importance contrastent avec les très modestes églises médiévales de village, bâties souvent tardivement et dont la connaissance demeure confidentielle.

Quelques traits caractéristiques du Limousin bien visibles dans le département de la Haute-Vienne:
  • Les clochers massifs à base carrée et sommet octogonal dont Saint-Léonard de Noblat semble être le prototype le plus abouti avec des gâbles qui accompagnent la transition du carré à l'octogone. On notera une affinité particulière avec le clocher carré de l'abbaye de Brantôme en Dordogne ou celui de la cathédrale du Puy-en-Velay.
  • Les fenêtres soigneusement moulurées et ornementées de petits chapiteaux - souvent calcaires - placés à la retombée de la moulure torique - largement répandues par ailleurs en Dordogne, dans la Marche et au delà.
  • Les portails qui reprennent la disposition des baies limousines d'autant multipliée que le nombre de voussure est important
  • Les arcs trilobés bien représentés dans la Haute-Vienne (le Dorat, Solignac, Saint-Yrieix, Ladignac-le-Long) dont la forme héritée de l'art mozarabe se retrouve aussi de l'autre côté du massif central, dans le Velay et la vallée du Rhône.
  • Les chapiteaux à feuilles grasses probablement hérités du Poitou voisin.
  • La solide pierre de granite qui donne sa coloration grise et explique tant la relative sobriété des sites romans que leur authenticité conservée.
La Haute-Vienne est aussi réputée pour sa production d'enluminures et d'émaux en particulier. Les amateurs de fresques pourront visiter l'église des Salles-Lavauguyon.
Enregistrer un commentaire