samedi 13 janvier 2018

42 - Loire romane



Les principaux sites romans du département de la Loire se trouvent entre les monts du Forez à l'Ouest et les monts du Lyonnais à l'Est, sur un territoire naturellement ouvert vers le Brionnais voisin et la Bourgogne. Ces sites se trouvent d'une part le long des gorges sauvages de la Loire parfois posés au cœur d'un méandre ou d'une presqu'île ou dans la plaine du Forez, plus particulièrement dans la région de Monbrison.

Au Nord, l'abbaye clunisienne de Charlieu présente un décor d'une opulence inouïe. Au centre du département Pommiers, Montverdun, Champdieu, Saint-Rambert forment un croissant comme accroché aux premiers contreforts des Monts du Forez. C'est ici que l'on peut apprécier facilement l'essence même du Forez, des églises méridionales, issues d'anciens prieurés, aux murs épais, au couleurs sombres et à la décoration limitée loin de la richesse ornementale des provinces voisines. Moingt et Saint-Romain le Puy, bâtis tous les deux de moellons en réemploi, présentent un décor plus varié et archaïsant, constituant ainsi deux sites de référence de l'art roman naissant. Saint-Romain le Puy, posée au sommet d'un éperon volcanique à la vue saisissante est le site le plus mystérieux, le plus intriguant du département de la Loire. Enfin au Sud, perdu au milieu de nulle part, Rozier-Côtes-d'Aurec possède une église au charme irrésistible et dotée d'une très belle Adoration des Mages.

samedi 6 janvier 2018

63 - Puy-de-Dôme roman



Au centre de la France le Puy-de-Dôme est reconnu pour ses très nombreuses églises romanes dédiées à une multitude de saints locaux, parfois objet de pèlerinages et dotées de vierges romanes.

Les sites romans du département se concentrent notamment à l'Est de Clermont dans la plaine de Limagne entre les vallées de l'Allier et de la Dore. Plus largement, les églises de Basse-Auvergne forment un ensemble homogène en intégrant au delà du Puy-de-Dôme la Limagne bourbonnaise au Nord (Veauce, Ebreuil et les églises de la région de Gannat dans l'Allier) et le Brivadois (Brioude) au Sud-Est (Haute-Loire).

Le visiteur en quête d'art roman associera certainement au Puy-de-Dôme  des églises monumentales concentrant tout ou partie de caractéristiques propres: narthex, tribunes, massif barlong, clocher octogonal, abside à chapelles rayonnantes et déambulatoire, chapiteaux, crypte, décor extérieur soigné de mosaïques polychromes et dont Clermont se trouve être l'épicentre sur cette carte. Parmi ces édifices citons classiquement Notre-Dame du Port, Saint-Austremoine d'Issoire, Notre-Dame d'Orcival, Saint-Nectaire, Saint-Saturnin, liste que les églises de Chauriat, Chamalières, Volvic, Ennezat et Mozac consolident à merveille. Au Nord, Artonne et Saint-Myon conservent une structure caractéristique des églises de pèlerinage.

Cette carte ne servira sans doute guère à présenter les édifices majeures déjà si connus. Elle permet d'apprivoiser les autres édifices tout aussi remarquables et délaissés des itinéraires touristiques et parfois même plus authentiques. Ce sont des édifices plus petits, disposant de nefs étroites et élevées au caractère rustique, souvent au cœur de paysages grandioses.